Nos thématiques de travail

Rencontre avec Hubert Antoine

Présentation de son nouveau livre, Comment je ne suis pas devenu poète (La Lettre volée), et retour sur son parcours tohu-bohutant d’écrivain

Quand un auteur confie dès la première ligne : « Soyons franc, je ne sais pas écrire », on croit à une provocation ou à l’amorce d’une grande farce. Et rien n’est moins vrai avec cet essai inclassable, drôle de bout en bout dans sa tentative de justifier les raisons qui le poussent à écrire depuis plus de vingt ans. Florilège d’humour en surface et grande profondeur pour répondre aux questions que se pose tout écrivain : ai-je quelque chose à dire ? Pour qui j’écris ? La démonstration est jubilatoire. À travers une vingtaine de chapitres, Hubert Antoine s’essaie à tous les genres afin de nous prouver par son contraire qu’il est incapable d’écrire : de l’éveil en poésie jusqu’à l’art précis de la nouvelle en passant par l’écriture d’un hymne anational, sans oublier deux intermèdes drolatiques : ses discours de réception de l’Oscar et du prix Nobel de littérature.

Hubert Antoine, qui se révèle de livre en livre à la fois semblable et différent de lui-même, est né à Namur en 1971 et vit au Mexique, à Guadalajara. Il a publié le Berger des nuages (L’Arbre à paroles), la Terre retournée, Vociférations, Exercices d’évasion, Tohu-bohu et brouhaha (Le Cormier) et Introduction à tout autre chose (Verticales).

Animation : Gérald Purnelle

Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles et en collaboration avec l’asbl Barricade

Thème: 
Divers