Dé/construire avec Laura Nsafou

Rencontre

Bloggeuse et autrice engagée, Laura Nsafou travaille depuis plusieurs années entre l’édition traditionnelle et numérique, la communication et la gestion.

Elle est d’abord connue sous le pseudonyme de « Mrs Roots », du nom de son blog créé en 2013 dans une volonté de trouver un espace où aborder les sujets de l’afroféminisme, de la littérature afropéenne et de la visibilité des littératures africaines et afrodescendantes.

Elle est autrice de plusieurs ouvrages, dont un album jeunesse : « Comme un million de Papillons noirs » (2017), qui s’est imposé comme une révélation. Après une après-midi en compagnie de ses jeunes lecteurices chez Livre aux Trésors, elle nous rejoindra chez Barricade pour évoquer son travail militant.

En compagnie de Selemani G. Djemba, militante afroféministe liégeoise, nous évoquerons son parcours, son engagement, et la question des représentations de la diversité dans la littérature. 

__________________________________________________

Bloggeuse et autrice engagée, Laura Nsafou travaille depuis plusieurs années entre l’édition traditionnelle et numérique, la communication et la gestion. Née d’un père congolais et d’une mère martiniquaise, c’est sous le pseudonyme de « Mrs Roots » que la plupart l’ont découverte : du nom de son blog, créé en 2013 dans une volonté de trouver un espace où aborder les différentes ramifications de son identité, avant de découvrir et de s’affirmer dans son afroféminisme. Elle s’intéresse aujourd‘hui à la consolidation d’une littérature afropéenne et à la visibilité des littératures africaines et afrodescendantes.

Chaque atelier, conférence, rencontre et formation qu’elle anime est un terrain de transmission sur les thématiques qu’elle aborde.

Elle est convaincue qu’une littérature française et inclusive est possible par une écriture performative et responsable.

Son livre « Comme un million de Papillons noirs » réalisé avec Barbara Brun, paru en 2017, s’est imposé comme une révélation jeunesse. Ce titre, qui fait référence à une citation de l’autrice afro-américaine Toni Morrison pour parler des cheveux crépus, développe l’empathie et l’estime de soi et emmène les jeunes et futur·es lecteurices dans un univers empli de poésie et d’esprit positif.

Son roman « À Mains Nues », sorti en avril 2018 aux éditions Synapse, raconte l’histoire de la jeune Sibylle qui est atteinte d’haptophobie : la peur de toucher et d’être touchée paralyse son rapport aux autres. Au fil des pages, « À Mains Nues » retrace, étapes par étapes, le combat de Sibylle et ses tentatives de se réapproprier ce corps qu’elle ne comprend pas.

Laura Nsafou est également co-fondatrice du projet intersectionnel « Au bout des lèvres », avec l’activiste Po. B.K Lomami, co-fondatrice de la journée « Femmes noires et Travail », avec l’agence Nkali, fondatrice de la journée « Afrolab » et créatrice et co-animatrice du cycle d’écriture créative « De quelle couleur est ta peau noire ? » avec la revue littéraire et artistique, Atayé

Photo de Laura Nsafou by Franck Aubry

 

 

Thème: 
Féminisme