Carte blanche à la revue Papier Machine

rencontre et échanges

La revue Papier Machine fête ses 5 ans, pour l’occasion l’équipe nous offre un numéro qui sort des clous, un numéro 8 ½ du feu de dieu. Nous n’avons pu résister à l’envie de les inviter à parler de leur travail et de ce qui les animent depuis le début de l’aventure : explorer la langue et les choix des mots avec originalité et un délicieux décalage.

Pour cette soirée, Papier Machine a choisi de mettre l’accent sur une question qui les traverse et nous titille : l’insécurité linguistique ! Peut-on/doit-on parler un « bon français » ? Jean-Marie Klinkenberg, linguiste et sémioticien, professeur émérite à l’Université de Liège, viendra apporter sa petite pierre à l’édifice (au risque de le démolir) et Philippe Couture, journaliste bruxello-québecois et acteur de la Convivialité, offrira un exposé de journalisme vivant et vécu dans les méandres et les dilemmes du sentiment d’infériorité linguistique et vers les joies des musiques de la langue.

Toute la soirée, vous pourrez proposer des contributions au Grand Tribunal des Mots initiés par la revue pour ce numéro qui interroge, nous interroge sur l’usage que l’on fait des mots.

Thème: 
Divers