Au-delà de la sidération, reconstruire un peuple ou l’ignorer ?

Une analyse d'Olivier Starquit - 2016

Après le Brexit et l’élection de Trump, comme après chaque scrutin qui vient contredire la doxa, les éditocrates ont vite trouvé le coupable, le responsable de tous les maux, le bouc-émissaire idéal, à savoir le peuple, qui a mal voté. Un peuple souvent trop rapidement assimilé à la classe ouvrière, par ailleurs. Ainsi, sans égard pour le fait que, contrairement aux analyses édictées au lendemain des élections états-uniennes, ce n’est pas nécessairement la classe ouvrière qui a élu Trump, ces mêmes « leaders » d’opinion l’ont pointée du doigt.

 

Télécharger la publication: 
Icône PDF 2016-au_dela_de_la_sideration.pdf
Thème: 
Divers