Big data - Les nouvelles données du pouvoir

Une analyse de Denis Pieret - 2015

Nos navigations sur internet, nos SMS et nos appels téléphoniques laissent des traces en quantités gigantesques. Et ces masses de données sont une mine pour une multitude d’usages au bénéfice des entreprises privées, des États ou des individus eux-mêmes. L’augmentation incessante des capacités de collecte, de stockage et de traitement des données numériques que nos ordinateurs, tablettes et téléphones portables laissent sur les réseaux de communication annoncerait un changement radical dans la manière qu’a l’humanité de se rapporter à son environnement.

L’histoire de l’humanité est en effet indissociable de celle de l’environnement technique dans lequel les hommes vivent. Or, les techniques ne sont pas neutres ; elles structurent et conditionnent ce que nous pouvons voir et manipuler, comment nous regardons et pensons le monde ; elles rendent possibles certains effets de pouvoir et d’autres pas. Comme toute invention technique, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), et les capacités de stockage et de traitement des données numériques (ce qu’on nomme en anglais, respectivement big data et data mining) posent une nouvelle fois la question des enjeux d’une innovation technique, celle de ses dangers et de ses forces.

 

Thème: 
Divers
Tags: 
big data