Permaculture et maraîchage biologique, un choix économiquement intéressant ?

Une analyse de Catherine Stevens - 2015

La permaculture fait l’objet d’un engouement certain et croissant. Émissions de radio, parutions de livres, conférences, … commencent à diffuser, encore discrètement il est vrai, ce concept auprès du grand public. Dans le cadre d’un voyage d’étude organisé par une fédération d’agriculteurs, j’ai eu l’occasion de visiter la Ferme biologique du Bec Hellouin, fonctionnant selon les principes de la permaculture et qui fait référence comme exemple de réussite en la matière. En sortant du site, une question se posait : est-il possible de produire et vendre suffisamment pour dégager un revenu décent grâce à la permaculture ? Via l’analyse et la critique de l’étude « Maraîchage biologique permaculturel et performance économique » menée par cette ferme, j’esquisserai une réponse.

Le rapport final de l’étude prévu pour juin 2015 n’ayant pas encore été diffusé alors, nous avons pris le parti de faire porter l’analyse sur les quatre rapports intermédiaires.

Fin janvier 2016, François Léger (AgroParisTech- UMR SADAPT), co-auteur de l'étude intitulée « Maraichage biologique permaculturel et performance économique » dont le rapport final a été publié le 30 novembre 2015 par l'institut de recherche de la ferme du Bec Hellouin a souhaité formuler une réponse spécifique à notre analyse. Nous avons pris en considération les précisions apportées dans sa réponse et opéré quelques corrections. De la même manière, nous pensons que l'étude finale du Bec Hellouin tient compte des "interrogations légitimes" que notre analyse, parmi d'autres, a soulevées.

Thème: 
Transition