La consommation critique comme action collective

par Geoffrey Pleyers - 2013

Analyse Transition

A l’heure où les États semblent avoir perdu (ou ont renoncé à) leurs marges de manoeuvre et leurs capacités de régulation face aux multinationales et au marché mondial, bien des espoirs se portent sur le consommateur « responsable ». Le consommateur semble le seul acteur encore capable d’introduire des considérations éthiques dans un système qui s’emballe et où le « patron » ou le « propriétaire de l’entreprise » semble de plus en plus insaisissable et où l’ouvrier surexploité est souvent au bout du monde. Alors que les règles imposées par un État s’arrêtent à ses frontières et sont donc aisément contournées par les firmes transnationales, chaque achat du consommateur individuel deviendrait un vote et se verrait d’emblée attribuer une portée globale.

Thème: 
Transition